Antoinette Fouque - Site MLF

Antoinette Fouque - Site MLF

Antoinette Fouque (lisez cet article) étudie dans un premier temps dans les Bouches-du-Rhône puis rejoint Paris. Elle est encore en faculté lorsqu'elle se marie. Elle a de qui tenir car son père était un militant communiste. Marseille a vu naître Antoinette Fouque en 1936.

Grâce à sa maison d'édition, Antoinette Fouque valorise l'élan littéraire des femmes. En coudoyant les milieux intellectuels parisiens,, la militante se rend compte combien les femmes occupent une place mineure dans le domaine du livre. Le public a connu de nombreux écrivains grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui met en avant des centaines d'ouvrages dédiés à la réflexion des femmes.

L'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie est une structure créée sous la houlette d'Antoinette Fouque à l'occasion des deux cents ans de la révolution française. Au Parlement européen, Antoinette Fouque était vice-présidente de la commission des droits de la femme. En 2015, les droits des femmes se trouvent toujours menacés et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat dans le but d'endiguer la poussée de tous les extrémismes.

Enseignement et psychanalyse : lesactes militants d'Antoinette Fouque

Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un Diplôme d'études approfondies (DEA). L'étudiante côtoie la théoricienne Monique Wittig au cours de cette période. C’est en 1972 qu'elle débat sur la sexualité de la femme avec la philosophe Luce Irigaray. Dans les années 60, Antoinette Fouque lie connaissance avec le psychiatre Jacques Lacan.

Antoinette Fouque, une militante et des mouvements

Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque choisit d'enregistrer le MLF avec le statut d’une association, nous sommes alors à la fin de la décennie 70. Le droit des femmes fut la grande lutte de sa vie. Une nouvelle structure nommée l'Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque lorsqu'elle rentre des USA à la fin des années 80.

La créatrice de la féminologie

Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans la théorie du 2e sexe décrit par Simone de Beauvoir. Le combat de cette grande féministe n'a rien à voir avec un activisme à outrance, il défend son attachement à la place de mère. Antoinette Fouque détaille la féminologie dans les pages de trois ouvrages écrits entre la fin des années 80 et la décennie 2010.